Pas de pêches cet été, à cause du gel d'avril.  

    A -6°C, l'aspersion nocturne s'est avérée insuffisante pour les sauver.  

De fin juin à début septembre, une quinzaine de variétés (pêches et nectarines confondues) se succèdent, à raison de 10 jours par variété.

Les blanches conviennent au début de saison, alors que la chair des jaunes est mieux finie en août.

 

   

 

 Ces fruits, cueillis assez fermes, deux fois par semaine, sont vendus en petits plateaux de 3 kilos.